Exclusif: échange avec un des organisateurs des manifs

Le texte qui suit est le fruit d’un échange plus que civilisé que j’ai eu avec l’un des organisateurs des manifestations du 20 Fev au Maroc. Il s’agit de Mounir Mithly (Pseudo), je dois dire que j’ai trouvé en lui une personne sympathique, au contact facile et cordiale.

Il ne s’agit nullement d’un révolutionnaire aveuglé par la violence, j’ai senti durant nos échanges que c’était quelqu’un d’altruiste déterminé à contribuer à l’amélioration du quotidien de tous les Marocains. Vous allez remarquer durant l’échange qu’à aucun moment il ne s’agissait de sa personne de ses propres problèmes, il parle pour tous et rien que pour cela je le salue. Cependant, Je reste sur ma position de base à savoir:

Je suis pour les revendications – sauf les indemnités de chômage – et préfère préparer des propositions concrètes avant de descendre dans la rue d’où mon action pour lancer le groupe Débat National Marocain qui se penche sur la rédaction d’une nouvelle constitution pour le Maroc. Une fois nous avons une cible concrète entre les mains descendre dans la rue de manière pacifique deviendra beaucoup plus fructueux.

Je n’appelle nullement au boycotte de ces manifestations, mais je ne les encourage pas non plus, je leur souhaite du succès car finalement, ces gens, en tout cas les plus honnêtes,  vont descendre dans la rue pour demander des choses qui arrangent tous les Marocains.  Ce succès nécessite l’existence des quelques caractéristiques: la clarté, le sens du civisme, la non violence  et l’intelligence. Ma position n’est pas une position neutre, c’est une position avec une approche différente. Beaucoup de Marocains de mon entourage partagent avec moi la même position.

Mes peurs sont surtout sous forme de doutes. Je doute de leur capacité à garder le contrôle total sur les manifestants, je doute qu’ils soient capables d’éviter d’etre instrumentalisés par des personnes qui en veulent au pays, je doute que les revendications ne vont pas changer (je pense à plusieurs commentaires de personnes ayant rejoint ces pages sur FB et demandant d’abolir la monarchie) mais je ne doute pas qu’ils vont réussir à changer l’image du Maroc. Que dis je ils l’ont déjà changé à mes yeux.

Quant à l’idée qu’ils soient manipulés par le Polisario et l’Algerie, je n’y croit pas vraiment, ils pourraient être manipulés par d’autres entités plus « intelligentes », mais au lieu de mettre tout le monde dans le même sac, j’ai choisi de rester vigilent et de réagir le moment venu si jamais j’observe un lien confirmé avec des ennemis de la nation. ça demande plus de travail mais c’est plus honnête.

J’aurai pu avoir plus de lecteurs et de fan si je prenais une position plus facile à comprendre (pour ou contre , blanc ou noir), de me cacher sous un camp ou l’autre, et laisser l’avenir en décider. Plusieurs blogueur ont penché vers ce genre de choix, pas moi. Car avoir de l’audience n’est pas le but de ce blog, son but est de partager mes pensées les plus honnêtes et mes idées dont je suis le plus convaincu avec les quelques lecteurs que j’ai pour le bien du Maroc. D’où l’absence de connivence avec un camp ou un autre, ici il y a un avis, un avis diffèrent parfois mais un avis personnel, un avis honnête et un avis qui compte.

Je dis ce message aux personnes qui ont repris quelques bouts de mes articles pour essayer de me mettre dans une case qui n’est pas la mienne. Non je ne suis pas un second Grand Frère, je ne suis pas un James Bond  à la solde d’un service ou d’un mouvement (même si je rêve d’avoir une de ses voitures ^^ ),  je suis moi même, c’est en étant ainsi que je serai capable d’apporter de la richesse à ce pays.

Texte de l’échange:

Reda: -Parmi les changements que revendique ton mouvement: le Changement de la constitution. Pourquoi ne pas avoir pensé à rédiger une version de la constitution puis la soumettre et puis en cas de refus organiser une manifestation ?

Mounir: Le jeu démocratique est certes assez ouvert au Maroc, mais ceux qui sont censé représenter l’intérêt des citoyens, et qui pour rappel sont payer pour le faire, semblent loin des réalités des citoyens depuis bonne lurette. Et ce n’est pas pour rien, à croire les chiffres officiels qu’on a été moins de 3 sur 10 marocains à voter lors des dernières législatives. Malgré les promesses, et une jeunesse (celles des politiciens) ambitieuse voir révolutionnaire, combien d’entre eux une fois confortablement installés au pouvoir oublient, changent de veste et ferment les yeux ? Beaucoup à mon sens, à croire que le pouvoir pourri les hommes.

Dans ce contexte de fracture réelle et profonde entre l’action politique et le citoyen, il me parait compréhensible que le projet de la révision de la constitution par des citoyens ne soit la première priorité.

Reda: -Tu ne pense pas qu’inclure « indemnité de chômage » à coté de « changements dans la constitution » et « dissolutions » ne sonne pas très bien?

Mounir: L’intérêt général doit primer et va primer entre autre ce 20 févier 2011, l’idée d’indemnité du chômage ainsi que la dissolution les partis les partis politiques même si elles sont compréhensibles ne représentent que des pistes de réflexions. Rien n’est écrit dans le marbre.

Le mot d’ordre de cette jeunesse est la liberté, la dignité et la démocratie maintenant et pas dans 10 ans. Et ce mouvement citoyen, qui nous appartient à tous à présent, à nous de le nourrir, le murir pour qu’ils apportent enfin justice et dignité à tous, peut importe nos origines, richesses et différences. Et si cela passe par le maintien d’une partie ou de tous les partis tant mieux !! En espérant que nos partis comprennent enfin ce qu’une bonne partie de nos concitoyens pensent d’eux !!

Reda: -Pourquoi ce timing précis: Dans une époque ou les révolutions ont touché l’Egypte et la Tunisie (deux pays qui sont en plein développent et qui sont de bonnes plateformes d’externalisation), juste après la crise mondiale qui a fait des ravages en Europe (taux de chômage au max), ne pense tu pas que, loin de la théorie du complot, cela est le fruit d’une manipulation de la misère et la jeunesse de nos peuples par d’autres puissances pour récupérer de l’activité ?

Mounir: Le Maroc n’est plus un espace fermé, nous vivons comme d’autres humains dans un quasi grand village, et de ce fait, nous sommes profondément marqués par la révolution tunisienne et le soulèvement égyptien contre l’injustice et la répression. Ces exemples nous enseignent et nous rappel, que quand le peuple décide, même le destin fini par changer.

Le changement par nature fait peur à certains, et nous croyons que quand on aime notre nation et nos concitoyens et qu’on souhaite vivre libre et dans la dignité, on doit tout faire pour contribuer au changement. On n’a que trop attendu, le changement doit avoir lieu maintenant, pour l’intérêt de tous.

Reda: Ne pense tu pas que le Maroc peut jouer la carte de sa stabilité en ces temps pour recevoir plus d’investissements étrangers et donc assurer plus d’emploi pour ses jeunes ?

Mounir: Contrairement aux apparences, le Maroc n’est pas si stable que cela. L’exemple tunisien le prouve si bien, de quelle stabilité parlons-nous ? Nos concitoyens sont sous pressions au quotidien, font de leur mieux pour relever la tête, et soufrent la martyre de l’incompétence, la mauvaise gestion publique et les abus de pouvoir. Pouvons-nous parler de stabilité lorsqu’on doit s’acheter soi même des outils médicaux pour se faire soigner dans les hôpitaux publics ? Le semblant de stabilité est pourri par d’énormes fraudes, voles et abus à tous les niveaux, et nous sommes décidés à les combattre et faire juger ceux qui ruinent cette nation.

La stabilité c’est garantir l’égalité des droits et des chances à tous, et non fermer les yeux sur la loi du plus fort qui règne chez nous. La stabilité nous la construisons en s’indignant et en demandant des comptes, à tous ceux qui gèrent la chose et l’argent publique, tous sans exception.

Reda: -Qu’est ce qui te rend sur que ton mouvement n’est pas manipulé par les ennemis du Maroc, surtout que les membres ne se connaissent pas personnellement?

Mounir: Le mouvement est pluriel, et quand t’y regardes de pus prêt, tu te rends compte de l’extra ordinaire pluralité des appels et des initiatives convergeant vers la date symbole du 20 février. L’envie de changement, de la liberté, la démocratie, l’égalité et la dignité maintenant, sont portés par gens de milieux, d’horizons et d’idéologie tout aussi variée.

Quand des forces plurielles et citoyennes s’unissent, malgré leurs différences, une pensée entre autre aux dits traditionalistes et aux jeunes progressistes, aux jeunes et aux moins jeunes , à ceux qui ont la chance de jouir de certains privilèges comme ceux qui en ont moins ou pas, portent un même idéal, plus personne ne peut douter de l’attachement à l’intérêt général de notre nation. Et cette richesse plurielle, ce dynamisme et cette force de convictions sont nos meilleurs alliés contre les ennemis du Maroc et des marocains.

Reda: -Si la manifestation du 20 février 2011 ne donne aucun résultat immédiat, qu’elle sera la prochaine étape ?

Mounir: Je suis convaincu, que le 20 février est déjà une date importante dans l’histoire du Maroc. Ceci n’est qu’un début, le chemin est encore long pour garantir à nos concitoyens un pays libre, démocratique, égalitaire, juste et digne de tous.

Le mouvement est en marche, le Maroc et nos concitoyens ont changés, et nous sommes déterminés à mener et œuvrer à l’infini pour la liberté et la dignité marocaine.

Reda: -Est ce que vous êtes passé, en tant qu’organisateurs, par les étapes de paperasse (pour demander une autorisation etc …) ou sera t elle spontanée ?

Mounir: L’expression citoyenne prend différentes formes. Ici nous assistons à une prise de conscience collective, née entre autre sur facebook, et qui a fait son chemin jusqu’aux plus hautes autorités du pays. Nous sommes confiants quant au déroulement du 20 févier, les mots d’ordres sont clairs, liberté, démocratie, égalité, justice et dignité maintenant pour l’intérêt des citoyens et de la nation

Etant qu’un marocain aimant son pays et ses concitoyens je soutiens le rdv du 20 févier, à manifester pacifiquement à partir de 10h partout au Maroc.

Et j’invite nos autorités à faire preuve de dignité face aux revendications et de respecter le droit de manifestation. Et à croire Mr Naciri, tout sera fait pour que cette expression citoyenne soit respecté et écouté par tous.

Reda: -Est ce que tu seras parmi les maifestants (plus clairement, tu es au Maroc ou à l’etranger)?

Mounir: Evidemment que j’y serai par amour et attachement à cette nation, et je suis prêt à me donner corps et âme et à tout sacrifier dans le sens noble du terme pour l’intérêt général de mes concitoyens et de mon pays, par ce qu’on mérite mieux que de subir la répression et les conséquences catastrophiques de la gestion de la chose et de l’argent publique.

Reda: -Les organisateurs des manifestations de Tunisie et d’Egypte, n’étaient pas anonymes. Pourquoi ceux du Maroc le sont ?

Mounir: Le mouvement est pluriel, beaucoup savent que la peur a déjà changé de camps, nous demandons le changement pour l’intérêt de tous, et de ce fait beaucoup s’affichent et ne craignent personnes car ils savent qu’on est dans le droit chemin, celui de l’intérêt de la nation et des marocains.

Après, chacun est libre, et on déplore les pressions que subissent une partie de cette jeunesse par différents acteurs qui manipulent l’opinion publique en menant une campagne de désinformation ignoble appelant à la haine ayant pour but de salir les nobles causes citoyennes que défendons.

Reda: -Quelle est la relation entre votre mouvement et le groupe des hackers Anonymous?

Mounir: A mon sens, il ne faut pas induire tes lecteurs en erreur, la prise de conscience qu’a connu le Maroc, est plurielle, elle grandi de jour en jour et elle maintient le mot d’ordre liberté, démocratie, égalité et dignité maintenant. Cette dynamique est ouverte à tous, àtous ceux qui aiment cette nation et qui veulent la voir plus juste, plus libre, plus démocratique.

La notion d’Anonymous est certes tendance, elle fait référence à la solidarité entre internautes, pour contrer les censures et les attaques contre la liberté d’expression. Tous les marocains anonymes ou pas, informaticiens ou pas peuvent contribuer au changement tant espéré en unissons nos forces, nos convictions, nos compétences, notre attachement au Maroc pour le bien être de tous.

Reda: -Si je te tends ma main, et à travers toi, aux autres organisateurs du mouvement, en disant réunissons nos forces travaillons sur des propositions concretes, imaginons des solutions qui nous aiderons vraiment à ameliorer le vecu de chaque Marocain et puis si on rencontre que des portes fermées faisons alors une manifestation trés civilisée, que sera ta réponse ?

Mounir: Evidemment que je serai de ton côté, comme du côté de tous ceux et celles qui rêvent et qui souhaitent contribuer à l’amélioration de la vie marocaine. On n’a que trop attendu, on a trop longtemps fermé les yeux, il est temps d’être solidaire et enthousiaste avec tous les efforts pour changer le Maroc maintenant et pas dans 20 ans.

Enfin, l’appel du 20 févier j’y serai et j’invite tous ceux qui s’y reconnaitront à y prendre part, le débat et la prise de conscience sont déjà la, c’est merveilleux et cela ne fait que commencer, donc oui à l’action citoyenne, à la construction d’alternatives, au travail, aux propositions pour un Maroc Libre, Démocratique, Juste et Digne pour tous Maintenant.

Intaha🙂

16 réflexions sur “ Exclusif: échange avec un des organisateurs des manifs ”

  1. Excellent! Je crois que je vais écrire un post pour résumer un peu ton blog, sinon je vais reprendre carrément ton contenu (ou une partie) et je vais le placer dans un fil pour mes lecteurs!
    Bon vent Zorro!
    Je suis fane et charmé jusqu’à la moelle épinière!

  2. À vos façons de rédiger le français, on voit bien que vous venez, vous et ceux qui vous répondent de milieux aisés. Peut-être avez-vous besoin d’un peu d’héroïsme ou de reconnaissance et vous lancez ce mot d’ordre de ce 20 février. Mot auquel je n’en vois ni la sincérité, ni les arguments. Et encore une fois, la bourgeoisie ne fera pas la révolution. Et quand elle l’a fait. ça a toujours été pour son propre intérêt. Revoyez l’histoire des révolutions. et vous me donnerez raison. Des arguments mesdames messieurs, Des arguments SVP!!!!!

  3. Désolé Linus, vous êtes natifs de Sidi Bernoussi, mais y habitez-vous? Et de toutes les façons ce n’est pas le plus important. J’ai simplement essayé de situer votre mot d’ordre dans un contexte plus rationnelle. Un mot d’ordre qui doit avoir du poids. On ne peut plus convaincre notre jeunesse par de simples mots. On nous l’a fait depuis 1955, depuis l’indépendance. Nous avons été obligés (je dis bien obligés) d’être séduits par des mots, de fermer notre gueule. C’est la raison pour laquelle, pour que votre projet marche, trouvez des arguments solides, convaincants, réellement convaincants. Bon courage dans votre projet.

  4. @ Allal,
    Je suis riche, proprietaire de terrains, habitant l’un des quartier les plus chic de la capitale, et j’ai decide de sortir le 20 pour soutenir les 60% de mes concitoyens qui vivent dans la misere et le deni de justice !

    1. Je ne suis pas riche, je ne suis pas propriétaire, je n’habite pas l’un des quartier chic de la capital, je sortirai bien manifester et soutenir qui vous voulez. Je veux juste savoir pourquoi je manifesterai, contre qui et pourquoi.

  5. Merci Reda pour tes questions pertinentes…je me posais les mêmes…
    Personnellement je pense que indépendamment de la légitimité des revendications, le timing et la corrélation avec les évènements des autres pays ne sont pas très appropriés pour le contexte de notre pays

    1. kim,je suis totalement d accord avec vous.mais comment leur faire comprendre ?! personnellement j ai fais un petit tour dans leur page F.B, et j ai vu la vidéo . sincèrement la majorité ne savent pas de quoi ils parle.
      N.B: je serais d accord de manifester mais dans un autre contexte (je veux pas qu on met ,mon pays et mon roi dans le même panier que les autres,car ça n a rien avoir)et avec des revendications claires,une manifestation mené par des personnes de confiances.

  6. Est ce que tu sais qu’il est gay ?? est ce que tu sais qu’il est le fondateur de gaymaroc ??? allahoma ina hada monkar allah yn3el jed had l’evolution li tji men z***l 7achakom , a rri jal .. mab9it fahem walo f had l bachar , allahoma ina hada monkar.

  7. je suis entièrement d’accord avec kim c’est une question de timing, pourquoi
    maintenant et pourquoi ce copier collé, pour quel programme structuré , pour quelles avancées, toute une organisation à faire, et puis notre pays a besoin de cette stabilité aujourd’hui pour justement attirer plus d’investisseur, (le malheur des uns fait le bonheur des autres), merci reda, pour se relever, la richesse du Maroc c’est justement sa stabilité politique sous l’égide de SM , que peut on faire pour l’aider à améliorer les choses sans tout chambouler dans la foulée au risque de jeter le bébé avec l’eau du bain, faisons des propositions claires et voyons si elles ont un écho ou pas, pour ma part je ne soutiens pas cette manifestation qui n’a rien de spontané mais plutôt téléguidée , méfiance, méfiance
    vive le roi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s