Constitution: Le malaise

J’ai suivi le discours de Sa Majesté dans une AG d’un parti politique Marocain pour 2 raisons principales: La première vient du fait que j’y ai été invité par un ami qui milite activement dans ce parti politique et la deuxième vient du fait que ma Dreambox ne marche plus. J’ai été surpris par la rapidité de l’organisation d’une telle réunion et j’avoue que les conditions « logistiques » ont été assez bonnes pour écouter un discours de cette importance.

Toutefois j’ai été gêné par certains comportements qui a mon sens n’ont plus a avoir lieu dans le Maroc d’aujourd’hui, cela m’a remis a ma place quant a la compréhension de la politique au Maroc. Je ne vais pas en dresser la liste, je me contenterai juste de dire que la politique au Maroc ne peut se faire de manière efficace sur Internet tout seul. Personne n’en est capable dans l’actuelle configuration.

Fin du discours, grand moment d’émotion pour moi que celui de se lever pour l’hymne National en compagnie de milliers de Marocains. J’étais content, je savais que mon pays est dorénavant entré dans une nouvelle aire. J’ai visité quelques regards pour intensifier via le partage ma sensation, et la j’ai compris que quelque chose n’allait pas.

Non que ces regards étaient insatisfaits du discours, loin de la, tous étaient heureux et contents.  Le problème vient de l’absence de l’euphorie, de l’ivresse patriotique qui se faisait attendre au sein de la communauté numérique du Maroc. Le moment du vote fut bref et efficace, tout le monde a voté  OUI au moment ou le secrétaire général avait demandé  de recevoir les votes. « Qui vote OUI? », des milliers de mains se dressent sans le grain d’un doute. Plus la peine de demander « Qui vote NON? », le résultat était connu d’avance. Mais je sentais encore qu’en sortant de cette salle, je rencontrerai sur l’écran de mon PC des insatisfaits, non seulement ceux qui avaient des affinités avec le 20fev mais aussi quelques uns du reste des Marocains. Ce fut le cas !

Et c’est la que je me suis rendu compte de la difficulté de comprendre ce « Malaise » et d’identifier sa vraie source. Le discours était exceptionnel, historique et révolutionnaire (je pèse mes mots et je sais que certains d’entre vous me « contrediront » – je pèse toujours mes mots car je sais que beaucoup vont me descendre). La nouvelle constitution est loin d’être régressive. Je n’ai pas encore fini de tout lire, mais les grandes lignes promettent un Maroc moderne avec une vraie séparation des pouvoirs et des garanties solides sur les libertés individuelles et le respect des droits de l’homme (rien que cela !!!!?). Le Roi a répondu positivement aux attentes de la majorité des Marocains et a rempli son engagements sur les différents points du discours du 9 Mars 2011. Mais ou est donc le problème ?

Pour moi le vrai problème vient du fait qu’un acteur, inattendu en quelque sorte, est soudainement apparu comme étant le plus grand bénéficiaire des changements qu’apporte notre projet de nouvelle constitution. Cet acteur est composé des partis politiques Marocains, surtout ceux qui sont sures de pouvoir décrocher un stake lors des prochaines élections.

On les comprend bien quand ils voient dans cette nouvelle constitution un grand puits de fonctions (ministres, wali, préfets, ambassadeurs, DG d’entreprises publiques, …etc) a octroyer a leurs adhérents, c’est normal, c’est même constitutionnel! C’est pour cela que vous ne verrez que certains parti minuscules (qui savent qu’ils n’auront que les votes de leurs familles pour les élections de 2012 – sans garanties) qui vont se prononcer pour un NON, les autres défendront corps et âmes ce projet parfois en pensant  a y mettre certaines formes.

Le peuple lui y voit qu’il restera observateur d’un gros gâteau, qui a grossi encore plus, et qui va se partager entre les mêmes têtes. Il ne peut rien y changer, la petite partie qui avait entamé  une vague de revendication (20 Fev) désorganisée depuis le début, se rend compte, avec une amertume incomparable, qu’elle s’est trompé d’ennemi. Dans ce virage de changement historique leur erreur fait que rien ne changera pour eux, cetains sont meme allés a les accuser d’être la création de quelques partis politiques. Voila pourquoi depuis le premier jour je les appelais a se constituer en parti politique ou en association, voila pourquoi il fallait se mettre d’accord sur un leader, voila pourquoi il fallait choisir prudemment ses allies, voila pourquoi il fallait se prendre au sérieux pour que les autres vous prennent au sérieux. Voila comment on gâche l’énergie de toute une génération! Voila la source du grand malaise.

Mais ne regardons pas seulement le passé, on doit regarder aussi vers le future. Ce projet de constitution est bon, il va passer parce que l’on ne refuse pas le progrès et que rien dans cette constitution ne dit que c’est l’ultime constitution. Elle évoluera avec le temps et avec l’évolution des Marocains. elle donnera plus que ce qu’elle n’a donné  aujourd’hui.

Regarder dans le futur pour moi, c’est serrer le jeu des partis politiques. Le comprendre et le monitorer. Il faut savoir que tant que les partis politiques ne sont pas suivis et évalués dans leurs actions, rien ne les empêchera de stagner dans leurs manière de nous faire la politique. Il faudra que les partis politiques nous annoncent leurs alliances avant les élections, par respects pour nous citoyens Marocains, il faudra que ces mêmes partis politiques nous communiquent de manière officielle leurs engagement chiffrés pour qu’on puissent les suivre et leur dire s’ils sont réalistes ou pas, et ensuite s’ils les ont réalisés ou pas. Il faudra que les partis politiques aussi soient responsables.

La constitution est bonne, autrement dit, les règles du jeu sont bonnes, sans de bons et honnêtes joueurs le jeu restera encore et encore une mascarade. Apres tout, l’équipe Nationale s’est améliorée non en changeant les règles du foot, mais en changeant les joueurs et en mettant des joueurs qui souhaitent donner (pas seulement recevoir)!

Suivre et surveiller le travail des partis politique est une tache ardue et citoyenne. C’est une tache ingrate et compliquée. Elle a besoin de ressources et de réflexion.  A suivre …

23 réflexions sur “ Constitution: Le malaise ”

  1. Comme d’habitude un excellente analyse de la situation. Très lucide et juste. Je partage particulièrement ton opinion à propos du fait que les #feb20 se soient trompés d’ennemis.

  2. Beaucoup des provisions de la constitution ne sont pas des choses nouvelles: liberte d’expression, democratie, egalite entre sexe…. cela faisait partie de la constitution actuelle….. la realite peut etre tres differente.

    Je suis aussi daccord qu’il faut etre plus actif en realite, pas just sur le virtuel et utiliser les mechanismes politique en place et les different moyens de communication pour ne pas seulement critiquer mais aussi participer et donner des suggestions concretes et de meilleures solutions aux problemes qui existent!

  3. merci Reda,
    le fait de lire ton article m’a permis de comprendre plusieurs choses.
    Tu as dit: « il faudra que ces mêmes partis politiques nous communiquent de manière officielle leurs engagements chiffrés pour qu’on puissent les suivre  » je trouve ton idée géniale, y a t-il un moyens de la rendre réalisable ??

  4. Juste un petit rappel historique : les discours de Hassan II étaient suivis en grande pompe dans les salles de réunions des provinces, en présence des gouverneurs, des responsables des services extérieurs, des élus et des notables : cela ne se faisait pas dans les locaux des partis politiques!

    Je crois que les choses ont bien changé et c’est tant mieux!

    Pour le reste de ton billet, j’adhère entièrement !

  5. Bonjour
    J ai lu la nouvelle constitution, je l ai relise voir la décortiquer !!! j ai relis l ancienne …
    Le Roi gouvernait, protegeait la religion, supervisait la defense et justice et veillait å la securité.
    Le Roi continuerait å tout controler Religion, Defense, justice et aussi Gouvernement …
    Im confused cher Réda, and pls correcte me if Im rong
    Je ne vois pas de changement !!! Ah si, le texte est passé d un simple word a un joli PDF.

    1. Bonjour Maya,
      La reussite d’une constitution ne se mesure pas aux pouvoirs qu’on prend au Roi, mais a ceux que gagnent les autres institutions. Le Roi doit continuer a jouer un role d’arbitre.
      Si tu souhaite voir ce qui est enleve au Roi tu peux commencer par la sacralite (qui n’existe plus) ou l’age ou le prince heritier devient majeur (18 ans), ce sont 2 notions lourdes de consequences et pleines de sens.
      C’est tres important de considerer cette demarche dans la reflexion qui te menera a la prise de decision quant a ton vote.
      Ayant dit cela, je pense que tu peux commencer par observer que le parlement (1ere chambre) peut maintenant legiferer dans 40 domaines au lieu de 9 precedement.
      Merci pour ta question.
      Reda,

      1. ARTICLE 23.

        La personne du Roi est inviolable et sacrée.

        Je crois kon a pas la mm version de la nouvelle constitution !!!

  6. la nouvelle constitution comporte quelques avancées, mais aurait pu (beaucoup) mieux faire..
    et personnellement, je ne vous trouve aucune indépendance, et vous trouve incapable de formuler des vrais critiques..
    parce que vous défendez cette constitution, comme vous l’auriez fait s’il elle n’avait apporté que la moitié ou le quart de ce qu’elle nous apporte aujourd’hui..(je vous rappel que vous étiez contre le changement et contre ceux qui le demandait,..)
    alors que ce soit au maroc ou ailleurs, concernant ses droits, il faut toujours en demander plus pour avoir un peu..(ceux qui détiennent le pouvoir, font, et feront toujours tout pour le garder..)

  7. Bonjour Bram,
    Je n’ai jamais ete contre le changement positif mon cher lecteur.
    Et je suis d’accord avec toi que pour aller a la lune il faut viser les etoiles🙂 Mais avec un minimum d’organisation et de structure, c’est peut etre cela qui te fait croire que je suis cocntre le changement.
    Amicalement,
    Reda,

  8. mais de quel organisation de quel structure tu parle? les manifestants depuis fev. ont montrés qu’ils étaient citoyens, pacifiste, assez organisés, pour ne pas laisser la place aux attaques faciles, maintenant il faudra qu’ils créent leur propre parti! mais non, ils sont très divers, et ils réclament justement un changement positif des dirigeants et partis politiques, ils ne sont pas là pour les concurrencer,
    on ne va pas demander a tout marocain qui sort manifester, d’adhérer à tel parti ou tel organisme, non, c’est simplement des marocains qui veulent que ça change, parce que tout les marocains devrait avoir le droit à la parole, et le droit d’être entendu,et parce que tout simplement CA NE VA PAS, ça ne va plus, il y en assez de « rachwa », de « ..parce que c’est fils de »,…il y en a assez de « l’hogra » assez de nepotisme..
    voilà ce qui fait sortir les marocains dans la rue.
    et s’ils continuent à sortir, c’est que la nouvelle constitution ne semble pas répondre assez à leurs demandes, et si tu veux être honnête avec toi même, réfléchie un peu sur les règles du jeu, comment le jeu est joué d’avance, le statu des vrais participant à la rédaction de cette constitution, le temps donné pour lire analyser décortiquer cette constitution avant de la voter, comment le choix est limité à oui ou non alors que cette constitution comporte (si je ne me trompe) pas moins de 108 articles..
    si on est pas d’accords avec un seul article, comment l’exprimer si on a que « oui » ou « non » a donner comme réponse?
    il y a des manière beaucoup plus démocratiques que ça, et pour rédiger une constitution, et amener les marocain à la voter en connaissance de cause.
    amicalement.

    1. Au lieu de changer de cartes pour rejouer, il se sont contentés de les mélanger puis redistribuer …
      La nouvelle constitution est loin de subvenir aux besoins des Marocains
      je n ai pas un clavier arabe pour dire : Ida ousnidati l oumourou li rayri ahliha f ntadiri saa3a
      Je ne suis pas ni négative et ni critique pour la critique !!!
      je suis tout simplement une Marocaine déçue

  9. Bonne analyse de la situation! L’évolution sera longue mais nous faisons un grand pas dans la bonne direction. Les partis politiques sont trop nombreux et il y a tres peut de respect des different courant ideologiques. C’est l’interet personnel qui regne, tant que cela ne changera pas, le roi devra toujours faire partie de jeu politique sinn le Maroc c fini!

    1. Ne vous inquiettez pas Smail, le Roi continuerait a avoir la main dans la politique vu qu il continuerait a présider le conseil des ministres ( article 25)
      Mais faut pas pleurer une monarchie constitutionnelle qui n aura jamais lieu !!!
      koi ke faut jamais dire jamais

  10. Bonne analyse.
    Mais avant d’en arriver là , il faudrait que 80% de la population comprenne les enjeux de cette constitution et qu’ils votent parce qu’ils ont compris et on parce qu’on voit des slogans à la tv dire « voter oui »
    Il y an encore du chemin ….
    C’est un début prometteur à condition , que ce ne soit pas les mêmes qui se présentent de nouveau pour être élu.
    Ton article rejoint celui là http://www.generationlibre.ma/debat-societe-maroc/313-20-fevrier-des-hommes-et-des-debats-debat-glmaroc.html

  11. Ben oui!

    Il faut attendre que les marocains prennent au sérieux les élections et choisissent leurs gouvernants compétents.
    Ce qui n’est pas évident!

    Sinon, donner plus de pouvoirs aux profiteurs et « semsars » des élections, on risque de regretter les pouvoirs absolus du Roi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s