Café Poli-tis

Le Café Politis ! Dieu merci pour cet évènement dont je rêvait d’etre le créateur au Maroc. Marocains Pluriels  (avec l’aide des associations Sqala et Jeunes cityoens ) fait beaucoup d’efforts pour organiser et maintenir cet évènement et je tiens a leur rendre hommage d’ici et particulièrement a Ahmed Ghayet, Bassim Khabir et Youness Boumehdi.

J’ai assisté  hier soir a la deuxième édition dont le thème était: « La citoyenneté« . J’étais content pour plusieurs raisons. La diversité des personnes présentes, le courage et la simplicité de certaines intervenants, l’émotion qu’a suscité l’intervention d’un ancien Capitaine des FAR Marocaines et la qualité des leaders d’opinion présents (Anas El Filali, Younes Boumehdi et Jamal Abd Ennasser – le Marocain pas l’Égyptien).

J’étais content jusqu’à ce que mon intervention reçoive une réponse, Oooooh combien pleine de sagesse de la part d’un artiste Marocain- « connu », dont j’omettrai de citer le nom pour maintenir ma qualité de Gentleman. Ces paroles de lumières auxquelles j’ai eu droit me disaient tout simplement et d’une manière on ne peut plus claire: « Vous ne connaissez rien de la Norvege … Il y a des gens qui parlent juste pour parler…« .

Moment fort du débat culturel et politique Marocain! Performance souvent imitée mais toujours inégalée d’un de nos plus grands artistes devant laquelle je me devais, petit inconnu que je suis, de ne pas répondre sur place pour ne pas monopoliser le micro et de ce fait priver les autres invités de leur droit a la parole.

Je prends donc ce matin, mon propre Micro, Made In Tiwliwla, pour répondre.

Voici mon intervention:

Invite ancien prisonniers de guerre de 32 ans du Polisario - Par: Youssef Somai
Photo de Youssef Somai

« Pour moi, la citoyenneté émane d’abord de l’amour de la patrie. Cet amour qui fait qu’on est fier d’être Marocain, qu’on aime l’être et le vivre. On ne peut être un citoyen quand on ne l’aime pas. Mais l’aimer passe d’abord par ne pas accepter qu’un Marocain, comme nous, subisse des injustices, tels les prisonniers de Tindouf, ou des inégalités comme ce que l’on vient de vivre avec la Norvège. Le Maroc, s’est empressé  de manifester sa compassion avec le peuple Norvégien, preuve de son grand humanisme, la Norvège n’a cependant pas pensé a faire de même 3 jours après le crash du c130 de nos FAR. Cela est une inégalité a mes yeux, et cela nous aurait donné droit a ne pas mettre au même niveau nos soldats morts et les morts Norvégiens pendant la minute de silence qui a ouvert l’évènement (Droits dont on a n’a pas profité vu nos hautes valeurs). En tant que Marocains, notre citoyenneté commence par exiger le respect, le même traitement, ni plus ni moins, que celui que nous réservons aux autres. Je ne suis pas sure, que des Norvégiens ont observé  la même minute de silence, chez eux, a la mémoire de nos soldats!!! Si nous acceptons cela, c’est que nous acceptons d’être inférieurs, c’est que nous acceptons que notre citoyenneté soit mineure. Ceci étant dit rien de cela ne nous empêche d’être au fond de nous même de plein coeur avec les familles des victimes du terrorisme, même si cela n’engendre pas dans mon coeur la même tristesse que celle que j’ai  pour la perte de nos soldats, en guise de solidarité avec tous les peuples victimes du terrorisme dont nous faisons partie ».

Voici donc l’arme du crime abjecte que j’ai commis hier soir. Quel scandale que d’aimer son pays au point de refuser de mettre au même titre la mort des soldats Marocains, des gens qui ont fait le choix de mourir pour nous Marocains, et la mort de civiles Norvégiens, des gens qui ont subis la mort par le terrorisme, qui de plus ne nous témoignent aucune sympathie (Allez expliquez cela aux familles des soldats). C’est pas fini !

C’est maintenant que je dois rappeler que la Norvège est un un pays qui n’a jamais économisé d’effort pour soutenir le POLISARIO. Ce même POLISARIO qui a emprisonné le Capitaine Marocain présent avec nous hier pendant 32 ans sans oublier de lui faire subir les différents moyens de tortures que l’humain puisse imaginer. Il en reste encore aujourd’hui des dizaines de milliers entassés dans la camps de Tindouf dans des conditions inhumaines.

Avec tout cela vous voulez Mr l’artiste que je me lève, dans la présence d’un ancien détenu Marocain, pour mettre au même titre les honneurs que je dois aux Soldats Marocains et les civils d’un pays Ennemi (Oui ennemi, en tout cas a mes yeux)?  Nooooooooooon (entendez le comme un crie fort) !!!!

C’est mal comprendre le vieux berbère de 5000 ans que je suis, trompé  dans le Tarab Al Andaloussie, Wled El Bouazzaoui, Adb El Wehhad Eddoukali et Rwicha jusqu’a l’OS (dire ça  me fait le même effet Ecouter l’album « Blues to The Bone » d’Etta James – bizzare🙂 ), amoureux des quartiers les plus pourris de ma ville, des petits villages lointains dont on ignore le nom, ayant rêvé  pendant mon séjour a la caserne d’El Hajeb d’être appelé  ne serait qu’une fois par mon commandant pour lever les couleurs aux rassemblements sans jamais avoir eu cet honneur (Le choix était fait au hasard et le hasard m’aime pas a priori), étant revenu a mon pays après avoir fait le tour du monde (Clin d’oeuil: sans brûler !) (Autre clin d’oeuil: Sans que jamais l’idée de me naturaliser aux couleurs d’un autre pays -surtout pas la Norvege –  n’effleure mon esprit), amoureux des vieux et des vieilles Marocains que je rencontre chaque Samedi matin a Souk El Hafra a Derb Sultan, et finalement amoureux et ami de Lhajja Moulate Ezzitoune (La vendeuse d’Olives) qui me donne toujours des olives a gouter et me demande des nouvelles de ma famille sans jamais avoir connu mon prénom, tout cela avec un grand sourire qui vous fait oublier la misère ambiante!

Oui, c’est comme ça que j’aime ce Maroc Moi, c’est ça qui fait vibrer mon coeur, dire ces mots me fait l’effet de mille déclarations d’amour,  ça me donne la chaire de poule.C’est le même amour que partagent tous les Marocains pour leur pays du simple citoyen jusqu’au sommet de l’état. C’est ce même amour qui fait que le Roi marche dans la bout d’un vieux village inconnu pour inaugurer une route et se dresser fier sous la pluie et le mauvais temps pour saluer les couleurs Nationales !  Ça me rend fier et comblé !

Je n’aime pas les Marocains que quand je leur vend mes produits (Je ne vend rien), je n’aime pas les Marocains que quand ils sont d’accord avec moi (même vous je vous aime!), j’aime les Marocains parc qu’ils sont tout simplement Marocains.

Si je voulais vous faire une réponse sur le champ qui soit a la hauteur de votre réaction , j’aurai pu vous dire que chaque couronne qu’un citoyen Norvégien paie aux impôts sert  en partie a financer le POLISARIO et donc a emprisonner le soldat, détenus de 32 ans, qui était avec nous hier soir.

Mais je ne le direz pas ! Je ne fais pas dans le populisme et la facilité. Je savais que je prenais le risque de recevoir le feedback de personnes aimant faire les raccourcis [Comme: Mais comment ose t il ne pas s’indigner devant le terrorisme même en Norvège – c’est faux le terrorisme m’indigne-] (on aurait aimé avoir votre avis hier soir au sujet de l’affaire Khalid Sekkah ou de la reconnaissance de la pseudo RASD par la Norvege).

Mais ce risque la était le prix a payer pour un citoyen comme moi rêvant d’élever sa Nation aux plus hauts rangs, quitte a subir le non-respect des règles de bienséance de la part des moins bien lotis (les autres avaient bien saisi mon message).

Les idées ne sont pas confuses dans ma tête, je suis Marocains, je ne suis pas Norvégien, ne pas respecter le Maroc m’énerve et me mets hors de mes états ! On est Marocain ou on ne l’est pas, disait Sa Majesté, et moi je vous dirait pas mieux que: « Le Maroc, you love it or you leave it »   (autre clin d’oeuil).

Finalement quoi de plus beau pour finir cet article que cette phrase de notre ami Capitaine qui vous disait hier soir: « Pourquoi voulez vous que je meurs pour Vous?« .

PS: Apres mon intervention, on m’avait signalé que finalement la Norvège avait peut être exprimé  ses condoléances au Maroc, information que je n’ai malheureusement pas pu trouver sur internet. Mes lecteurs me rendront un grand service s’ils pouvaient partager un bon lien avec moi et les autres lecteurs. Mais même confirmée je ne changerai pas ma position tant que ce pays ne retire pas sa reconnaissance de la pseudo RASD !

(C) Reda El Ourouba – Qui ne parle pas juste pour parler

9 réflexions sur “ Café Poli-tis ”

  1. Excellent! J’aurais aimé être là, mais je n’ai pas pu à cause d’un empêchement de dernière minute et crois que si j’avais été présent, je ne me serais pas tu comme toi et même que j’aurais été plus virulent ! Certaines langues de bois (surtout cet artiste que tu ne nommes pas et que je ne nommerai pas pour ne pas souiller ton espace) ne retiennent jamais leur connerie et croient que leur statut de célébrité est un signe d’intelligence alors que la simple chose qu’ils puissent faire est de se taire quand les vraies intelligences parlent! Bravo Reda pour ton amour et ton patriotisme et merci pour ce coup d’honneur!

  2. Cher Réda.
    J’étais là et d’habitude je partage tes idées et je suis d’accord sur tes textes.
    Mais là , j’ai un avis différend.
    Je ne pense pas qu’on puisse faire du « donnant-donnant » par rapport aux relations diplomatiques entre les pays. Où encore des événnements grave qui surviennent partout dans le monde.
    Nous n’avons pas à comparer les morts où à avoir plus de compassion pour le mort d’une nation plutôt qu’un mort Marocain.
    Où avoir plus de compassion pour les uns ou pour les autres.
    La compassion, on l a , où on l a pas. pour tout le monde.
    La mort n’a pas d’identité, c’est une émotion douloureuse. Et la douleur n’a ni couleur, ni frontières.
    Si en effet le café a commencé par une minute de silence pour les attentats de Norvège et que nos morts de l’avion militaire n’ont pas eu de pensée à cet instant là, ce n’est pas grave.
    C’est triste et non citoyen , je te l’accorde. Mais ce n’est pas grave.
    Ce bug du café , si j’ose m’exprimer ainsi est un défaut de l’organisation, ils auraient du y penser…
    Et je prend ta défense pour confirmer que tu n’est pas quelqu’un qui parle, juste pour parler. Là sans aucun doute notre artiste de notoriété à dit une « connerie » , car c’est limite une insulte.
    Mais tu as bien fait.
    Ce n’est pas si grave tout ca.
    C’est ma pensée sincère réda.

  3. Ceci dit, ton sentiment n’est pas bizarre. Pour moi, Rouicha est le plus grand blues man du monde. J’ai rencontré son public un jour assez lointain.
    P.S. merci pour tes écrits, je ne partage pas tout mais je m’y sens bien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s