Prenez vos positions

La prise de position est une action régulière dans l’activité de tout citoyen actif et intéressé par la politique et la vie sociale de son pays.  Prendre position par rapport a un sujet ou un débat de société consiste à rendre publique son opinion et la sortir de la sphère privée pour la partager avec un ensemble plus large de citoyens. On peut prendre position de manière personnelle ou au nom d’un groupe.

La prise de position requiert le passage par certaines étapes tel la collecte d’informations, la comparaison de ces informations avec ses propres convictions et orientations idéologiques, la prise de décision quand a la position à choisir puis finalement l’engagement pour la défense de cette position.

Même avec la simplicité de son process, la prise de position dans nos sociétés souffre d’un problème majeur : Le manque de précision ou souvent le volontaire manque de précision.

En effet pour un sujet donné il n’existe pas que deux positions possibles « pour » ou « contre », mais tout un spectre presque « continu » de positions à choisir. La complexité de la société, la nature du problème ainsi que la multitude de ses dimensions et ses ramifications  exigent que l’on passe de la réflexion binaire à une réflexion systémique qui prend en considération un grand volume de paramètres si le but est de prendre une position intellectuellement honnête.

Mais voila, la vérité est autre ; les politiques sous la pression de la rue et pour rester bien classés dans la course aux voix électorales  se pressent à chercher des issues et des portes de sortie qui vont dans le sens du poil de leurs électeurs plutôt que des positions fortement liées a la réalité des choses et a la vérité politique.

Prenons l’exemple de ce sujet « Instrumentalisation de la religion en politique » pour mieux comprendre la chose. Le spectre des prises de positions possibles inclut les exemples suivants [Classées du plus opposant au plus favorable à ce lien religion-politique] :

1-Contre toute sorte de lien entre la religion et la politique, contre toute manifestation de la religion dans l’espace publique. La religion est une affaire personnelle.

2-Bannir tout lien entre religion et politique tout en préservant le droit de la religion à être respectée et protégée.

3-Certaines lois peuvent s’inspirer de notre culture musulmane mais les gouvernements, mais la base majeur des lois doit avoir la société comme source. Les institutions, les partis politiques ainsi que les administrations ne doivent pas avoir de religion

4-Les lois, décrets, décisions officielles doivent tous respecter les percepts de l’islam avant d’être prononcés.

5-L’islam [la religion] est une religion complète qui s’applique a tous les domaines de la vie y compris la politique dans sa globalité.

6-Tout refus de L’implication de L’islam [La religion] dans les affaires de l’état est interdit.  Toute représentation ou institution doit être musulmane. L’Islam est la religion de l’état et de ses institutions de son peuple ainsi que de toute règle régissant les rapports entre ses citoyens.

Ce sont la quelques exemples de positions possibles par rapport a ce sujet, comme on peut le constater on est déjà loin [avec ce simple exercice] du classique « pour » ou « contre ». La précision apporte plus de dimensions et de données à prendre en considération dans la réflexion, plus de clarté sur les objectifs et le sujet de l’engagement a venir, plus d’honnêteté intellectuelle pour finalement donner un meilleur service a la nation. Le peuple en sort gagnant par l’exercice de l’élargissement du débat, par le partage des avis et des informations de chacun et par l’élévation du niveau des échanges mais aussi et surtout par la victoire contre la division de la société en deux camps opposés qui ne savent pas pourquoi sont ils sont entrain de se battre les uns contre les autres.

Un autre souci accompagne la prise de position est celui des critiques reçues ou plutôt la qualité des ces critiques. Les critiques sont une étape nécessaire pour chaque action, elles servent à recevoir les avis des autres à donner les chemins et les idées d’amélioration si toutefois l’amélioration est envisagée et envisageable. Ainsi le processus normal aurait-t-il été de déclarer une position, recevoir les critiques et y répondre ou bien par un changement de position ou bien par le maintien de la position initiale.  Le problème c’est que parfois [souvent chez nous] les critiques obligent le preneur de position à expliquer sa position suite au  manque de compréhension  constaté chez ses auditeura et rentrer ainsi dans un cycle  « explication – critique – explication ».  Ce manque de compréhension régulier et récurrent est une grande source d’handicape pour l’avancement du débat dans nos sociétés. Décortiquons le a la lumière de l’exemple évoqué en haut!

Supposons que vous avez pris la position 3 ; « Les lois peuvent s’inspirer de notre culture musulmane mais les gouvernements, les institutions, les partis politiques ainsi que les administrations ne doivent pas avoir de religion ». Vous avez de grandes chances d’être traité de Laïque, d’être considéré comme une personne qui combat l’Islam ou même d’être excommunié de la communauté des musulmans, de l’autre cote vous allez être qualifié d’anti-progressiste et parfois même d’extrémiste.  En effet la facilité l’emporte sur l’effort de précision. L’audience, préférera tout le temps, comprendre votre message avec ses propres règles [Avec nous ou contre nous]  déjà prédéfinies dans ses mécanismes de jugements que personne ne souhaite revoir ou mettre à jour a chaque fois.  La facilité, voila le mot qui nous tue, n’en ayons pas honte, nous cherchons toujours les choses les plus faciles.

Si vous défendez le droit a la liberté d’expression en général, alors dans un contexte ou on parle d’un écrivain homosexuel, vous serez considéré homosexuel et pécheur et dans un contexte d’opposition journalistique vous serez anarchiste et anti-gouvernemental, … etc

Si vous défendez le droit à disposer de son corps, alors vous serez accusé  d’appeler à la débauche dans un contexte de liberté sexuelle et d’appeler au crime et à l’irresponsabilité dans un contexte ou on parle d’avortement.

Si vous défendez les droits universels  alors on vous  accusera de vouloir importer des principes occidentaux pour aliéner nos us été coutumes et parfois même d’antipatriotisme.

Les conséquences peuvent être scandaleuses en termes d’impact sur l’opinion publique et sur la maturité de la société. Nous vivons et subissons ces conséquences désastreuses dans la qualité de notre enseignement, dans nos campagnes électorales, dans nos émissions de télévision, dans nos discussions de tous les jours, dans notre presse, dans nos parlements et dans les décisions de nos responsables politiques.

Malheureusement le choix de la facilité n’est pas la seule cause derrière ce phénomène, la volonté de manipulation, la médiocrité, l’absence de la pensée critique, le manque de tolérance, le manque d’ouverture,  le manque de confiance [en soi et dans l’autre] et l’absence de toute volonté de progrès sont quelques unes des raisons derrière. Aucune évolution ne peut être envisageable dans le manque d’un climat de débat précis et sain qui n’a comme seul objectif que la vérité. La vraie vérité !

Le Maroc est devant une crise sociétale étroitement liée a la politique, le contexte veut qu’un changement de grande ampleur est attendu dans la phase actuelle, les politiques sont des leaders, des hommes qu’on suit, qui nous inspirent et que nous imitons, la plus grande part de responsabilité leur incombe. Ils doivent donner l’exemple de tous ces éléments qui nous manquent [tolérance, ouverture, pensée critique,  précision, clarté, honnêteté, volonte du progrès  … etc].

Nous n’irons nulle part si nous ne nous comprenons pas, nous ne ferons rien ensemble si nous ne nous faisons pas confiance, nous ne créerons rien de nouveau si nous nous empêchons les uns les autres de réfléchir, nous ne réussirons pas si nous cherchons dans l’échec de l’autre la source de notre propre réussite, nous n’aurons rien du tout si nous n’osons pas prendre le risque de changer et de nous remettre en question.

Telles sont les règles du jeu des civilisations, ceux qui les acceptent réussissent et laissent leur empreintes a jamais dans l’histoire de l’humanité, ceux qui les refusent, sortent du jeu et passent des siècles a vivre [survivre] sans jamais laisser aucune trace de leur passage, aucun livre, aucune idée nouvelle aucun apport pour l’homme. Prendre le lead, suivre les autres ou s’écarter, tels sont les 3 choix possibles [Comme disent les Americains: Either you lead, you follow or you get out the way ].

Vivre pour consommer l’apport de l’autre. Vivre pour observer la réussite de l’autre et refuser de l’applaudir et de l’encourager. Vivre pour ingurgiter l’amertume de l’incapacité et la médiocrité. Vivre et s’imposer en connaissance de cause la fausse idée que le fautif c’est l’autre et que ca ne peut pas être nous. Vivre et se faire croire qu’on comprend le monde alors nous en sommes les plus grands dupes. Vivre en rêvassant d’un futur qui ressemble au passé.

Vivre me dites vous ? C’est ce la vivre ? C’est cela être un humain ? C’est cela être Libre ? Quelle piètre valeur que nous nous donnons !

Ces  siècles la nous en a avons subi plusieurs et il est temps de prendre la décision d’en sortir.

19 réflexions sur “ Prenez vos positions ”

  1. « je suis paien, Dieu me pardonne lorsqu’il s’agit de mon pays et je suis paien lorsqu’il s’agit de mes compatriotes » pourtant c’est le commandeur des croyants…alors notre ambiguité nous n’avons pas fini de la vivre…merci pour l’article!

  2. Des articles dima pétillants
    il est claire que tu es très passionner par la politique et tu as la tête pleine d’idée « contradictoire de mon point de vue » .
    n’est il pas temps de créer ton propre partie politique, je te préviens que tu n’auras jamais ma voix et je voterais encore une fois pour Abdilah jusqu’à trouver plus pratiquant et plus populaire .
    Je lève un miroir en face de ton carton jaune

    Bonne chance Mr Réda
    merci mille fois pour ce blog

      1. Tu préfères les éloges et les flatteries mais jamais les vraies critiques objectives, sincères et vraies quand tu te trompes !🙂 Cela explique un certain égocentrisme !
        Ah la blague, un individualiste qui nous parle de « communautisme » !

  3. J’ai retenu tellement de phrases qui résument votre manque de sérieux en étant une personne qui manque d’une certaine grandeur d’âme et de rigueur pour ne pas dire votre malhonnêteté politique affichée de façon culottée et malsaine. Vous continuez d’utiliser des procédés crapuleux permettant de faire dire à une phrase tout et n’importe quoi puisque hors contexte.

    Pour le reste on retrouve l’habituelle mayonnaise indigeste : critique directe ou indirecte et surtout aveugle du gouvernement et spécialement le PJD et jamais les autres (PI, MP, PPS), blabla… avec une conclusion d’une bêtise sans nom, je vous cite :

    « … Nous ne réussirons pas si nous cherchons dans l’échec de l’autre la source de notre propre réussite … ».

    C’est ce que vous faites tout le temps de toute façon. En plus d’une certaine « pauvreté » intellectuelle et sous prétexte de faire de la critique on assiste plutôt à un règlement de comptes obscur et pour le moins hypocrite.

    Merci de vous relire et de nous éviter d’avoir à vous traiter comme on traite un renégat récidiviste, effroyablement jaloux, et qui reprend le petit flambeau des fameux insulteurs furieux patentés de la famille USFP ! Si vous vous prétendez objectif et plutôt favorable à une certaine responsabilité des hommes et femmes politiques, pourquoi ne critiquez-vous pas le scandale des députés ratés de l’USFP au parlement, transformé par leur bêtise légendaire en un ring de boxe il y a de cela quelques jours maintenant ?

    Je ne vais pas vous faire des flatteries et des éloges vides de sens comme certains aiment à le faire et se discréditer par la même occasion. Vous êtes en train de vous muter en une piètre caricature car vous nous donnez la preuve que vous êtes un grand naïf.

    On laissera de côté vos articles, une sorte de tombereaux de charlataneries et de paroles sans grands intérêts car vous n’êtes pas du tout objectif et vous ne serez jamais un leader politique soyez en sûr et certain !

    Un conseil : Introduisez-vous un suppo au Zyklon B dans l’oignon et évites nous vos écrits sans véritables apports ! Vous devriez la boucler de temps à autre au lieu d’écrire ce genre d’article qui donne des leçons d’intégrité et dont vous-même vous en avez grand besoin !

  4. @ Linus

    J’ai lu comme tjs ta note avec attention : mais je dois bien reconnaitre que je n’iai pas très bien saisie la « visée » de ton texte!

    L’amalgame de la religion et de la politique (ou l’inverse) est à proscrire ABSOLUMENT mais dans une société comme la nôtre et dans le contexte régional auquel nous appartenons cela est malheureusement impossible.

    Il faudra laisser l’histoire passer et démontrer cette impossibilité de réaliser ce mélange pour que la distinction se réalise.

    P.S. : A propos de prise de position, un blogueur influent comme toi devrait donner sa position sur le sandale de Port-med et sur ses tenants et aboutissants!

    1. Je veux bien savoir sous quelle logique vous positionnez l’auteur de cet article comme un blogueur influent ? Sur quoi vous vous basez au juste ? Est-ce la capacité de ce blog à orienter quoi que ce soit de sérieux ou de bien posé ?

      Je vais vous dire une chose, cette notion est absurde et cela n’a pas de sens. On peut certes le qualifier de relais d’information ou d’initiateur de débat mais pas de blogueur influent car il ne peut faire changer l’avis de ses lecteurs immédiats et que ces lecteurs mêmes ne constituent qu’une goutte d’eau dans l’océan des discussions bloguosphérisées. S’en tenir à cette idée absurde serai mal connaître ce qui se passe en réalité sur le web hyper décentralisé.

      L’influence « Online » est un mécanisme global dans lequel évolue tout un tas de personnes, un maillage conversationnel complexe à la fois horizontal et vertical qui fait intervenir plusieurs parties prenantes, dont les blogueurs ne sont qu’un élément certes emblématique mais ni central, ni unique. Les blogueurs ont peut-être une influence mais ils sont eux-mêmes influencés par ce qu’ils trouvent dans les médias traditionnels, par les conversations qu’ils ont dans « la vraie vie », par les commentaires qui sont déposés sur leurs blogs, par d’autres blogueurs et par ceux qui reprennent leurs posts pour les contextualiser ailleurs (échange intra-réseaux sociaux). Ils sont par ailleurs dépendants de leur popularité qui, lorsqu’elle varie de manière significative, les fait adapter leur « ligne éditoriale » afin de mieux répondre aux attentes d’un lectorat exigent et hyper sollicité, ce qui prouve que les lecteurs ont tous leur libre arbitre.

      Le papier le mieux argumenté change marginalement les avis, que si c’est le cas, c’est bien plus le poids de l’idée que celui du blogueur qui aura finalement influencé, et qu’enfin, indépendamment de l’argumentation, le succès de la diffusion dépend presque uniquement du contenu que l’on s’apprête à diffuser.

      Il y a 5 acteurs de l’influence en ligne peuvent être identifiés, qui sont :

      1 – les créateurs d’idée,
      2 – les amplificateurs,
      3 – les curateurs,
      4 – les commentateurs
      5 – les observateurs.

      Chacun participe à apporter sa pierre à l’édifice global de l’influence en ligne.

  5. bonjour Reda
    tout d’abord merci de partager tes idées peu importe le pourquoi …ce « pourToi » sera toujours différement interprété par chaque lecteur ….
    dans ton texte il y a beaucoup d’idées…dont certaines sont très interessantes…mais ( il faut bien qu’il y ait un mais…l’auteur nous demandant de prendre position !) il n’y a pas de véritable fil conducteur d’où le sentiment de confusion avec lequel on sort de cette lecture : est ce un essai sur  » la prise de position  » comme concept ? est ce une tentative de prise de position de l’auteur qui s’exprimerait sous forme de choix de sujets-exemples et réponses-réactions…
    est ce une tentative d’énumération de tous les maux de notre société …de toute société en général ?…
    est ce une tentative d’expression d’un « mal-vivre ensemble » ? …
    est ce un appel à reconsidérer notre vision de « l’A-venir » non pas comme un retour aux sources mais comme un départ des sources pour s’élancer vers un futur à la mémoire assez généreuse pour ne faire table rase d’aucune composante de notre société…?
    un appel à vivre ? un appel à la liberté ? un appel au dialogue ?
    probablement tout cela en vrac…
    je dois avouer que à la fin de la lecture de l’article je reste sur ma faim quant au sujet …d’aucuns diraient que « cela est en soit une prise de position « ….

    En toute amitié

    seloua

    1. Merci pour ton commentaire Seloua,
      Au début c’est un essai sur les difficultés de la prise de position et sur nos points faibles la dessus.
      Mais je t’accorde qu’a la fin de l’article le coeur prend le relais et le sujet vire verticalement vers une autocritique de notre société.
      une sorte de liste des conséquences de ce manque de lucidité sur la globalité de notre société dans le passée et dans le futur.
      Amities,

      1. bonjour Reda

        merci pour ta réponse , je crois que ton article gagnerait énormement à être restructuré comme tu viens d’expliquer et c’est vrai que quand le coeur prend le relai et s’accapare la plume la passion est au rendez vous et elle entraine souvent sur des sentiers non prévus au départ
        mais je salue cette volonté que tu as de solliciter les débats…
        je te souhaite une excellente journée

        amitié
        seloua

  6. Et nous voilà encore avec un article anti-PJD, pro-RNI ! Réda Je veux vraiment savoir pourquoi tu ne mets pas en avant ton idéologie et affiliation politique une fois pour toute, pour que les choses soient bien claires, pour que l’on sache dans quel camp tu te trouves, pour qu’on puisse débattre sainement, car les valeurs que tu es en train de prôner sont très différentes de tes méthodes.
    A chaque fois, tu essaies de donner des coups au PJD, 7ssi mssi comme on dit. Critiquer, c’est bien. Mais quand cela se transforme en une décharge d’attaques sans fondement, cela commence à frôler le ridicule à chacune de tes interventions.
    Et là, monsieur dit qu’il va éduquer les gens en matière de prise de position. leur donne comme exemple l’idée qu’il soutient le plus. Rien n’est donc gratuit cher ami.
    Réda je t’ai officiellement posé dans le camps des opportunistes. Le comble, ta lecture politique est extrêmement crédule, dénuée de toute vision. Je t’ai donné plus de valeur que tu n’en mérite.

      1. Ta question est stupide et caches un fond de mesquinerie. Tu prends les gens pour des cons en plus !

        Je te signale que là tu n’es pas en train d’échanger avec des gamins, des ado-geeks et autres gentils blogueurs débutants !

        Changes tes méthodes et stratégies de débat et de dialogue et aies un peu de dignité et de grandeur d’âme et sois DIRECT une fois pour toute.

  7. salut linus je partage le sentiment de la première saloua, pour une fois je n’ai pas été captivé par tes billets, on sent trop quelque chose comme une trituration intellectuelle égotiste, une prise de position idéologique qui ne s’assumerait pas, un prêchi-prêcha de prosélytisme laïcard camouflé en discours de penseur mondain.

    mais là où j’ai carrément envie de prendre d’assaut ta position😉 c’est quand tu cites cet adage USaméricain pour catégoriser l’humanité en meneurs, en suiveurs et en ceux qui sont balayés en chemin. quelle misère humaine cette approche-là des choses ! au final ça a donné la tribu bush et l’axe du bien…

    je ne peux qu’approuver hmida également de te rappeler à l’ordre de la réalité sociopolitique des choses au Maroc. le problème avec ta grille de lecture c’est que tu ne vois que ce que tu veux voir au point de donner l’impression que tu es de bonne foi alors que ton positionnement me parait stérilement individualiste. tu devrais relire paul pascon

    tu as peur des foules ? c’est justement pour endiguer cette peur-là que l’idée des religions, qui sont étymologiquement un lien entre les Hommes, a germé dans le champ intellectuel (et spirituel de l’humanité).

    sauf que cela implique une forme de dilution de l’individu dans la collectivité, dont je comprend qu’elle puisse rebuter les esprits « libres » tels que le tien😉

    1. Hello mon ami,
      J’ai adore ton commentaire. Voici mes reponses, point par point:
      1- « on sent trop quelque chose comme une trituration intellectuelle égotiste, une prise de position idéologique qui ne s’assumerait pas, un prêchi-prêcha de prosélytisme laïcard camouflé en discours de penseur mondain. »
      Cet article n’est pas une prise de position, sauf peut etre sur la necesaite de precision dans le concept de « prise de position » lui meme. C’est plus un preambule a une methodologie de conscience commune et de comprehension des enjeux pour faire face aux multiple manipulations de l’opinion publique. J’assume completement mon appartenance politique liberale et moderniste dont je suis fier, mais elle n’a aucune interference a jouer dans l’idee partagee dans le billet.

      2- « mais là où j’ai carrément envie de prendre d’assaut ta position c’est quand tu cites cet adage USaméricain pour catégoriser l’humanité en meneurs, en suiveurs et en ceux qui sont balayés en chemin. quelle misère humaine cette approche-là des choses ! au final ça a donné la tribu bush et l’axe du bien… »

      Quoi que cela puisse simpliste et reducteur, mais force est de constater que la realite est comme ca. si tu me propose un contre-exemple d’une 4eme categorie je serai preneur bien evidement sous reserve du remplissement de la notion d’orthogonalite .

      3- « le problème avec ta grille de lecture c’est que tu ne vois que ce que tu veux voir au point de donner l’impression que tu es de bonne foi alors que ton positionnement me parait stérilement individualiste. tu devrais relire paul pascon »
      Je ne pense pas que cette partie de ton commentaire soit au meme niveau d’objectivite que les precedentes. Mais je peux te rassurer de ma bonne foi si toutefois tu as des inquietudes ladessus.

      4-  » … sauf que cela implique une forme de dilution de l’individu dans la collectivité, dont je comprend qu’elle puisse rebuter les esprits “libres” tels que le tien »
      La religion n’est pas un mal, elle est au contraire pionniere dans tout ce qui definit les rapports des individus entre eux. De ce fait elle est necessaire a l’exercice du rapport humain. Elle est toutefois a bannir pour tout ce qui est relatif a un engagement economique etou programme politique car elle permet de cacher les faiblesses des arguements

      1. salam

        j’ai apprécié tout autant ta réponse mon cher, qui m’a inspiré ces quelques remarques :

        1/ je ne doute pas que tu l’assumes mais tu ne m’as pas convaincu sur la non-interférence😉

        2/ c’est quoi la notion d’orthogonalité ?

        3/ ton honnêteté intellectuelle n’est absolument pas en cause à mes yeux, je n’étais évidemment pas très objectif… mais c’est la pertinence de ta grille de lecture que je conteste catégoriquement, de là à te soupçonner d’être tenté de faire la sourde oreille à mon approche strictement systémique des faits économiques et sociaux, il n’y avait qu’un pas, mea culpa😉

        4/ la religion à bannir comme fondement d’un projet de société économique ? faut-il te rappeler ce que la finance anglo-saxonne doit au protestantisme, et de façon générale, le commerce de l’argent au judaïsme (les marchands du temple qu’avait chassé Jésus étaient en réalité des changeurs : selon certains historiens, il se trouve que les offrandes en monnaie que les fidèles venaient faire au Temple devaient être acquittés dans la monnaie même du temple d’où le fait que les marchands du temple en étaient à la fois les prêtres et les changeurs, pour ne pas dire les courtiers).

        pour ce qui est du projet économique porté ou induit par l’islam, je vote des deux mains pour l’abolition des produits financiers hyperspéculatifs entre autres saloperies du commerce libéral et dématérialisé. L’Islam est immunisant contre par exemple une crise des subprimes, cet argument-là me semble nettement convaincant…

  8. Bonjour Linus, en tant qu’RNIste pourrais tu prendre position et nous donner ton avis sur les maguouilles de Mezouar ! Ces derniers mois, on peut voir a travers tes billets que tu as bien fait tes devoirs maisons comme te le demande ton parti (matrquer le PJD et Benkirane).
    J’espere que tu fera preuve d’autocritique et d’autant de rigeur lors de ce prochain exercice… J’ai hate de voir les limites de ta liberte d’expression.
    J’attend avec impatience ton prochain billet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s