3ayta Daoudiya

Mr Le ministre de l’enseignement supérieur Lahcen Daoudi [le bogoss sur l’image a gauche] a fait beaucoup de bruit dernièrement au sujet de la fin de la gratuite de l’enseignement supérieur. Alors on en a vu de toutes les couleurs encore une fois, on a vu des déclarations et des contre-déclarations du même homme, on a vu le Président du gouvernement tirer les oreilles a son propre ministre pendant la senaces des questions dans la chambre des conseillers, et on a presque l’impression que la règle: « L’avis est libre et la décision engageante » [Alra2y 7our wa al9arar moulzim ] est appliquée même au sein du gouvernement[ce qui serait une catastrophe au passage].

Certains pensent que c’est une nieme campagne médiatique pour « faire passer le temps » et que c’est au tour de Lahcen Daoudi de distraire l’opinion, en claire, certains pensent que le gouvernement essaie de cacher ses échecs et surtout son incapacité a régler quoi que ce soit avec des sorties médiatiques en ouvrant des dossiers sans jamais les finir [Ahhhhh la finition, notre éternel problème ] dans l’objectif de maintenir l’opinion publique distraite sans jamais qu’elle pense a la hausse des prix, a la détérioration des libertés individuelles, a la crise entre les institutions, au non respect des promesses électorales, a la non application de la nouvelle constitution …. et j’en passe, … bref !

Ne rentrons donc pas la dedans et essayons d’analyser l’utilité de la reforme Daoudi. Formulons la donc de la manière suivante [résultant de ma compréhension des différentes déclarations de Mr le ministre relayées par la presse]:

« [Le problème] L’enseignement supérieur connait plusieurs problèmes dont le problème du budget. Les étudiants pauvres étant dans l’incapacité de payer, [La solution] ceux issus des familles riches doivent payer et faire preuve de solidarité ».

Je pense que Mr le ministre n’a pas pris beaucoup de son temps pour analyser le problème et encore moins la solution qu’il lui propose qui est a mes yeux une solution loin d’être efficace. Je partage avec vous quelques arguments dans ce sens:

Solution non éthique : De quel droit l’état va-t-il demander aux riches de payer un service public qu’il donne gratuitement aux pauvres ? Quel type de société allons-nous construire avec ce genre de distinctions ? L’état doit traiter tous les citoyens sur un pied d’égalité, oui l’égalité un principe que nos politiques défendaient a haute voix pendant les élections. Le citoyen Marocain  ne doit pas être pénalisé quand il est riche et encore moins quand ses parents sont riches ! Le citoyen Marocain a le droit d’être égale a tous les autres citoyens Marocains. De quel droit l’état se permet il de créer des couches sociales au sein même des universités [Je paie pour que toi tu fasses tes études gratuitement et que tu dispose d’une bourse].

Difficulté pour déceler  la cible : Etre étudiant c’est être dans sa première phase d’indépendance totale en tant qu’humain Majeur, une phase ou on n’a pas encore eu le temps d’être riche ou pas, ou on est tous pauvres et heureux de l’être [Yamate al fa9r wa al chaja3a]. Comment donc différentier les étudiants sur ce critère sans leur imposer de dépendre de leurs parents et d’assumer une situation qui ne leur est pas propre ? Au moment ou certains cherchent a bâtir un citoyen Marocain libre et indépendant cette reforme va dans le sens contraire, elle pousse l’étudiant a rester toujours sous la tutelle de ses parent jusqu’à un âge très avancé [Ne parlons même pas des cas des étudiants issus de familles riches et avec qui ils ont des problèmes qui poussent les parents a refuser de payer ou les enfants a refuser de demander l’argent – comment l’état compte t il gérer ce genre de situation ? ]

-Solution financièrement  inefficace:  Mr. le ministre ne veut taxer que les riches et donne une indication sur les filières que les riches choisissent [pour faciliter leur détection] a savoir Les facultés de médecine et les grandes écoles d’ingénieur. Selon les statistiques du ministère de tutelle  le Maroc compte environ 18000 étudiants dans ses filières [Médecine, pharmacie et science de l’ingénieur] . Si l’on suppose que le raisonnement du ministre est correct et que toutes ces personnes sont riches et doivent payer, sachant qu’il nous a donné une somme approximative de 10.000 MAD par an, le ministre compte donc récolter quelque chose comme   180 Millions de MAD.  En 2010 le budget de ce département était de 8.3 Milliards de MAD ce qui fait que la valeur ajoutée de la reforme Daoudi serait de l’ordre de 2% au meilleur des cas et avec tous les abus de jugement possibles. On ne règle pas le département de l’enseignement supérieur avec une augmentation de 2% de budget surtout quand on sait que 72% vont aux salaires du personnel !!!

Solution dangereuse pour les établissements publics : Si vous êtes étudiant et candidat à être considéré comme riche par l’état qui risque de vous obliger à payer pour vos études, une des premières idées qui vous passera par la tête est de préférer donner votre argent à un organisme privé qui prend au sérieux la qualité du service vendu au client. Cette solution risque de mener à la désertification des établissements publics de l’enseignement supérieur [donc effet inverse et du coup plus de rentrée d’argent pour  l’état] et à l’enrichissement des acteurs du secteur privé […. Euuuh quoi ? c’est leur vrai objectif ? C’est votre conclusion pas la mienne].

Est ce qu’un ministre, son cabinet ainsi que l’armée de cadres qui l’aident a decider ont oublié de réfléchir a ses points, pourtant si claires et fondamentaux ?

Pour tous ses arguments je pense que la Reforme Daoudi a déjà rempli ses objectifs , faire parler du ministre comme quelqu’un qui défend les pauvres contre les riches, faire distraction, faire oublier la crise institutionnelle que vit le Maroc, …. Etc

Et pour cela je lui dis Bravo … et j’attends impatiemment a qui le tour maintenant car ils y sont déjà tous passés … sauf peut être un dernier Hbib Choubani🙂

4 réflexions sur “ 3ayta Daoudiya ”

  1. Excellent billet, bien construit, pertinent et tout et tout ….Mais pourquoi donc linius excellent bloggueur était-il silencieux du temps où ses (je suppose) amis du RNI étaient au pouvoir?

  2. En connaissance de cause, je peux t’assurer que Si Daoudi ne prend pas en compte les avis de son entourage, « l’armée de cadre » joue le rôle de l’exécution. Depuis son arrivée, le dialogue est de + en + absent au ministère et malheureusement, suivant la « politique » de son parti, il opère selon la philosophie peu tolérante du na7no lmo2minone wa antom lkafirone !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s