IMG_0601-0.JPG

La honte des Marocains

Nous voici quelques minutes après le discours royal. Les femmes députés ont été appelées à se présenter devant l’entrée principale du bâtiment pour une photo souvenir avec le Roi à l’occasion de la journée de la femme.

les plus sages sont entrain d’en relire les grandes lignes pour y déduire les prochaines grandes questions pour la nouvelle saison politique. En tant que leaders dans leurs partis ou membres du gouvernement, ils sont entrain de mettre des liens entre ce discours et celui que le souverain à prononcé à la 69 AG de l’ONU. Ils remarquent que les deux discours ont un ton assez spécial et un fond nouveau. Quelque chose se passe se disent ils, Ils comprennent que le Maroc attend de leur part une plus grande implication, un meilleur encadrement de leur militants, une nouvelle élite politique et surtout un plus fort engagement pour les intérêts suprêmes au lieu des querelles partisanes.

Une ambiance calme, solennelle et feutrée dans la grande salle.

Mais comme la sagesse n’est pas la qualité la mieux partagée au monde, contrairement à ce que René pensait (plus connu sous le nom de Descartes), il y avait une bonne foule qui faisait tout autre chose dans les couloirs du parlement, quelque chose de très loin de ce que le discours royale demandait aux représentants de la nation.

« -voleur, -connard, -je vais t’exploser ta gueule sale fils de pu…, -aie, aie, aie, « . Nous sommes toujours au parlement !

IMG_0601.JPG

Des hommes politiques entrain de s’échanger des obscénités, des coups de points et des morsures. Bref, des hommes de mains entrain d’excercer leur mandat de la manière dont ils le conçoivent, en oubliant qu’ils ont été invités ce jour là dans l’objectif de relayer, simplifier et vulgariser le message royale vers leurs militants. Ou est ce peut là un message qu’ils veulent adresser? À qui donc ?
Ils ont également oublié qu’ils sont supposés être des modèles et des idoles pour leurs jeunes militants. Et c’est là oú je veux en venir!

Quand les modèles agissent de la sorte, comment peuvent ils prétendre pouvoir diriger Le pays vers le progrès ?
Comment peuvent ils, même avec la meilleure volonté du monde inculquer des valeurs de tolérance et d’ouverture à la société?
Sur quelle base et quelles valeurs vont ils utiliser pour légiférer au sujet de la violence, de l’incivisme , du crime …. .
Comment avec de tels responsables les autorités peuvent elles rappeler les citoyens à l’ordre quand ils commettent des infractions ? Et de quel droit ?

Nous sommes face à une élite politique défaillante, je ne généralise pas, mais ce qui sort du lot (Mezouar, Bakoury, El Othmani, …) est tellement rare qu’il en devient invisible pour certains citoyens.
Cette élite constitue un danger non seulement pour les partis politique qu’elle dirige (terrorise) droit vers le mur mais également pour nos enfants et nous mêmes. Ils mettent en danger nos institutions constitutionnelles en les banalisant et en leur manquant de respect.
Ils mettent en danger toute l’expérience démocratique Marocaine que nous défendons tous les jours devant les foules de loups qui nous entourent et guettent la moindre faille.

Plusieurs marocains, et parmi eux l’auteur de ce blog, ont mis tres tôt le signal d’alarme face à la vague populiste qui a commencé à prendre de l’ampleur dés 2011. Car le populisme n’est pas juste une phrase, une insulte, un discours, une vulgarité, le populisme est un changement de terrain de jeu.
Au lieu de s’échanger des idées qui serviront le citoyen, les populistes s’échangent des formules dont ils ont le secret et qui ne serviront qu’à détourner l’attention des citoyens, à chauffer les masses et à leur administrer des anesthésiants politiques.
Que cela soit claire, ces populistes n’ont qu’un seul savoir faire, celui de collecter des fonds (souvent douteux) et s’en servir pour mobiliser quelques milliers de pauvres citoyens insoucieux du sort de notre démocratie naissante. Ces populistes, sont faibles, incapables de tenir un débat, incultes et ignorent tout des idées et théories politiques, sociales ou économiques qui feront le monde de demain, que dis-je, de celle qui font déjà le monde d’aujourd’hui. Ces populistes on n’en veut pas et nos médias feraient bien d’arrêter de leur donner des tribunes car il en va de la santé mentale et du moral des marocains.

Comparer un homme politique de valeur et un populiste, reviendrait à comparer deux chasseurs chefs de tribus. Le bon chasseur tirant de vraies balles de son fusils et atteignant ses cibles pour ensuite nourrir sa tribu, et le mauvais chasseur, le populiste, dont le fusil tire à blanc ne faisant que du bruit, pour impressionner l’entourage, sans jamais apporter le moindre bout de viande. Il oublie que la tribu est entrain d’attendre et qu’à un moment ou un autre sa faim prendra le dessus sur sa patience, et là ce n’est certainement pas ses balles à blanc qui lui permettront de sauver sa peau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s